Comment apprendre efficacement le vocabulaire d’une langue étrangère

apprendre volabulaire langue étrangère

Nombre de jeunes me demandent comment apprendre rapidement le vocabulaire en anglais, allemand ou une autre langue. Il existe diverses méthodes, et je vais en décrire l’une d’elles : les associations. Ce sont des outils de visualisations qui permettent d’apprendre facilement le vocabulaire d’une langue étrangère. Quand les associations sont bien faites, elles permettent de mémoriser des mots pour très, très longtemps. En outre, c’est un excellent exercice très ludique de concentration et d’imagination 🙂

Les associations sont des outils qui sont très employés en PNL. Elles consistent à associer des mots aux objets, aux événements, aux contextes ou à d’autres mots. Nous mémorisons cette  association dans notre tête sous forme d’une visualisation. Elle agit sur l’ensemble de notre système de perceptions, nos 5 sens.

La réalisation de l’association dure environ 1 minute. Pendant ce temps, nous imaginons le contexte le plus intensément possible, en tentant d’entendre des voix, de ressentir les objets au toucher, de sentir leur odeur, voir leurs couleurs (vives de préférence !) et de grandes images mobiles. Une minute d’un tel exercice mémorisera le contexte très efficacement. Ce qui se passe c’est que tu enregistres des images mentales dans différentes zones du cerveau (chaque perception est traitée d’une autre façon). Ainsi, tu es capable d’apprendre environ 100 mots en seulement 1 heure et 40 minutes !

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, voici quelques exemples d’associations pour des mots en espagnol :

el pollo (le poulet) : imagine un poulailler plein de poulets, où chacun d’eux porte un polo (le t-shirt avec le col). Observe les couleurs de chaque polo, entends les sons produits par chaque poulet.

el dinero (l’argent) : imagine une assiette, des couverts et le scénario typique dans lequel tu manges ton dîner tous les jours. Sur l’assiette, imagine un grand autocollant avec le prix. L’autocollant que tu as l’habitude d’observer dans des magasins sur les différents produits ou objets. Imagine que tu le découpes et que tu le manges. 🙂

– el cartero (le facteur) : pense au facteur, celui que tu vois tous les jours près de chez toi déposer le courrier dans les boites aux lettres. Seulement, dans ton imagination, au lieu de distribuer du courrier, il joue aux cartes avec tes voisins. Pose-toi la question, à quoi ils jouent, c’est quel genre de cartes, est-ce qu’il gagne ou pas. Observe-le sur ton écran mental dans tous ses détails.

– lavarse (se laver) : ici, tu peux regarder, comment en ouvrant le robinet dans la salle de bain, tu vois couler de la lave au lieu de l’eau. Ressens comment cette lave te brûle les mains, vois sa couleur et sens son odeur.

– grifo (le robinet) : Imagine une nuit sombre et profonde dans son silence. Cependant, partout dans la maison, se dégage un bruit bizarre de gouttes d’eau : ploc… ploc… ploc… à partir de ce vieux robinet qui fuit dans la salle de bain. Tu peux imaginer sur ton écran mental que tu te lèves au milieu de la nuit pour aller refermer le robinet et puis que tu retournes te coucher en fermant tes paupières fatiguées.

Si tu as imaginé intensément le contexte et son décor pour chacun des mots décrits, tu es alors plus riche de 5 mots espagnols 😉

Et s’il arrive que rien ne te vienne à l’esprit, aucune imagination sur le moment, aucune association évidente, tu peux faire une association complètement absurde, voire même idiote. Cela n’a pas d’importance s’il y a réellement un lien avec le mot à mémoriser ou pas. Il est plutôt essentiel d’y associer, en l’imaginant, la situation, l’objet, l’action dans tous ses états du contexte. Tu peux utiliser autant d’humour que tu le souhaites, il est très propice aux techniques de mémorisations. Pourquoi ? Parce que nous possédons tous un centre cérébral responsable de la mémoire (l’hippocampe). Il est également responsable des émotions. Et quand les émotions sont positives, nous mémorisons mieux et pour plus longtemps.

Certes, de temps en temps, cela vaut la peine de revoir ce vocabulaire, surtout si tu apprends une grande quantité de mots en une fois. Pendant ce genre de révisons, il te suffira d’investir seulement 10 à 15 secondes pour chaque association d’un mot.

Pour faire ces associations, j’utilise toujours des fiches ou des post-it de toutes les couleurs ou formes. Au recto j’écris le mot dans la version espagnole/anglaise ou autre, et, au verso, son sens en français. Plus tard, je regarde ces fiches et fais des associations. Après avoir terminé d’inventer des associations pour tout le vocabulaire, je vérifie que je me souviens de tout. Je revois les fiches encore une fois, en regardant toujours en premier les mots en français (ou ta langue maternelle). Cela fonctionne très bien !

Et comment cela fonctionne pour toi ?

 

Ce contenu a été publié dans + Articles qui ouvrent l'esprit, Coaching Scolaire et Etudiants, Techniques et exercices. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Comment apprendre efficacement le vocabulaire d’une langue étrangère

  1. gazaname dit :

    Bonjour,

    Comment faire quand il s’agit de mots abstraits? Par exemple, le mot justice?

  2. Potentiel Infini dit :

    Il s’agirait d’exactement la même démarche, que ce soit du mot « justice » en anglais ou en espagnol, ou bien une autre langue. Tu peux imaginer une sorte de balance avec poids et d’un côté tu pourras trouver le mot en français JUSTICE qui se balance, fait d’une certaine matière. En bois par exemple de couleur brun. Et d’un autre en espagnol qui pèse moins JUSTICIA, qui est plus léger d’un couleur rouge, etc… Fais appel à ton imagination ! Dès que tu commenceras, les idées viendront spontanément. 🙂

  3. robert flamin dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cette méthode de visualisation !

    Ca m’aide beaucoup pendant mes exercises, pour apprendre du vocabulaire j’utilise ce site: http://www.brain-man.com/selectionnez-votre-liste-pour-apprendre-du-vocabulaire

    Mais il me manquais un petit quelque chose pour bien apprendre !

Laisser un commentaire