L’intention est dans l’action

AgirLa différence entre les personnes qui emportent le succès et celles qui n’en emportent pas est simple : les premières sont dans l’action.

« Le succès arrive seulement à ceux qui agissent, pendant que d'autres attendent qu’il arrive. » Thomas Edison

La compréhension de l’importance de l’action dans la vie est l’apprentissage le plus précieux. Comment peux-tu reporter cela à ta propre vie ? Tu trouveras quelques idées dans cet article.

Certains s’intéressent beaucoup à la psychologie, au fonctionnement du cerveau humain, au développement personnel, etc. Ils se renseignent énormément sur la question en passant un temps considérable à lire. Ils dévorent des tonnes de livres sur le fonctionnement du cerveau, ils lisent comment il affecte notre comportement, comment il influence le succès, comment gérer le temps, etc. Ils acquièrent une vaste connaissance sur le fonctionnement de l'homme et de son mental. Cependant, même après plusieurs années de lecture, ils demeurent toujours en place. Ils savent ce qu’ils doivent faire pour réussir dans la vie, mais malgré cela ils n’avancent pas. Ils ne réalisent pas qu’il est nécessaire de mettre ces connaissances en pratique !

De temps en temps il est important de mettre les livres de côté et commencer à agir. Il faut comprendre que sans action, même les plus grandes connaissances du monde sont inutiles. J’ai moi-même fait l’expérience que c’est l’action qui garantit que dans notre vie se produisent les choses dont nous avons toujours rêvé. C’est en mettant en place des plans d’actions nécessaires que nous sommes capables de réaliser nos désirs. Ce blog est, pour moi, la réalisation d’un de ces nombreux désirs.

Par le mot « agir » je comprends ici, d’une part, exécuter une action en vue de la réalisation de ses objectifs et, d’autre part, mettre à profit des connaissances acquises dans la pratique. Nous pouvons lire des dizaines de livres et des centaines de blogs, mais si nous n’appliquons pas ces connaissances dans la vie, nous perdons notre temps. De la même façon, nous pouvons planifier et définir des objectifs en continu, mais sans action rien ne pourra se réaliser.

1.        Seuls ceux qui ne font rien n’échouent jamais

Pourquoi y-a-t’il autant de personnes qui évitent d’agir ? En général, leur motivation est anéantie par la peur de l'échec. En craignant la défaite, ils se préparent éternellement à relever le défi. En voulant minimiser les éventuelles pertes, ils planifient encore et encore, et par conséquent, ils ne bougent pas. Nous devons prendre conscience que sans commettre des erreurs, nous n’arriverons, sans doute, jamais à atteindre le succès. Chaque défaite nous apprend quelque chose.

L’échec fait partie de la réussite. Il nous est très facile de tomber dans le piège de la réflexion continue et la planification. Nous nous préparons longuement, pour ne passer à l’action qu’une fois complètement prêts. Cependant, le sentiment de manque de préparation peut s’éterniser, et on ne passe jamais à l’acte ! Souviens-toi que chaque expérience est mille fois plus porteuse qu’une connaissance non fondée.

Lorsque nous lisons des livres sur le développement personnel sans mettre ces connaissances en pratique, nous risquons d’oublier très rapidement une bonne partie de cet enseignement… Personnellement, lorsque je lis un livre, je réfléchis en même temps, à la façon dont je peux profiter et utiliser dans ma vie ce qu’il m’apprend. Je note la réponse et je décide dans quel délai – le plus court possible – je m’emploierai à mettre en pratique telle nouvelle technique ou tel nouveau concept.

2.          La connaissance et le talent sans action sont inutiles

Tous les précieux conseils et les méthodes les plus efficaces seront inutiles si nous ne les mettons pas en pratique. Ce transfert de responsabilité nous donne le contrôle de la vie et fait comprendre qu’elle ressemblera à ce que nous y mettons comme force d’action.

Si tu es en voyage et que tu te perds, rester sur place ne t’apportera rien de bon. A ce moment-là, tu dois choisir une direction concrète et te mettre en route. Il en est de même dans la vie. Ne pas bouger fera que tu demeureras toujours là, où tu es maintenant. Tu peux être très talentueux, avoir des multiples compétences, avoir la connaissance théorique la plus pointue possible, si tu n’agis pas, ce sera un autre qui emportera un succès 1000 fois plus grand ! Même s’il a peu de connaissance, et qu’il te semble moins compétent, il réussira simplement parce qu’il agit. Depuis quelque temps j’estime que même si je ne suis pas parfaitement préparée pour agir, je le fais tout simplement. De cette façon, j’apprends encore plus.

3.            Etre dans l’action jusqu’à réussir

Le Colonel Sanders, le créateur légendaire de la célèbre recette du poulet que l’on peut déguster chez KFC, est un excellent exemple de combien il est important d’agir pour réussir. Harland David Sanders avait imaginé une recette de poulet, qui, selon lui, était absolument exquise. Vers le milieu des années 1950, après de multiples déboires, dont une faillite personnelle totale, il a fait du porte à porte dans tous les restaurants qu’il trouvait afin de tenter de les franchiser en leur proposant sa recette. La légende dit qu’il a essuyé 1009 refus avant qu’enfin un 1010ème restaurateur accepte le deal proposé. KFC était née et est devenue l'une des plus grande chaîne de restauration rapide dans le monde.

Quelle est la morale de cette histoire ? C’est simple : Rester dans l’action jusqu’à réussir ! Est-ce que les enfants abandonnent l’apprentissage de la marche après leur première chute ? Ou la deuxième ? Non ! Ils essaient et continuent leur expérience tant qu'ils échouent. Cela vaut la peine d’appliquer la même stratégie dans la vie au quotidien.

4.            Douloureuse non-action

Que se passe-t-il si tu demeures conscient de l'importance de passer à l’action dans tes démarches, et que pourtant tu ne parviens pas à te mettre au travail et à faire ce que tu as à faire ? Il existe un concept assez évident, disant que les gens sont prêts à faire tout ce qui se combine avec le sentiment de plaisir, et restent à l’écart de choses qui leur font de la peine. C’est pour cela que la plupart de gens ne passe jamais à l’action. Dans leur mental l’action est associée à la douleur, parce qu’il faut faire des efforts, parce que de toute façon c’est voué à l’échec, parce qu’il aura beaucoup de travail à faire… Tandis que l’inaction est souvent associée au plaisir : le repos, la relaxation, la procrastination. En gros, l’absence de risque et de peur de l'échec. C’est exactement de cette façon que travaille le mental de certaines personnes, pendant que leur conscience se demande pourquoi ils n’ont toujours pas réussi concrètement de passer à l’action.

Ci-dessous, je décris un exercice qui aide à changer cette association indésirable de la douleur et de l’action. A l’aide de cette technique l’esprit va plutôt associer la douleur à l’inaction et le plaisir à l’activité. Cet exercice ne prend que 10 à 15 minutes. En t’exerçant, je te conseille à te concentrer sur les images et les idées qui arriveront dans ta tête. Je te garantis des effets immédiats.

1. Premièrement, je t’invite à identifier l'action ou la tâche que tu souhaites effectuer et que tu ne parviens pas à initier. Réfléchis et tiens compte  de ce que cette situation représente exactement pour toi, garde les images dans ton esprit.

2. Imagine que tu commences à effectuer cette tâche, que tu commences à agir. Tout de suite après imagine-toi dans un an à partir de maintenant, et que dans ta vie rien n'a changé. Comment seras-tu dans un an si rien ne change pour toi ? Pense à tout ce que tu voulais faire et que tu n’as pas fait il y a un an. Que ta vie est maintenant identique que celle d’il y a un an.

3. Commence à te poser des questions, en réfléchissant un instant aux réponses et imagine  ta vie, suite à ces réponses :

Comment tu te sens dans cette situation ?
Es-tu satisfait de ce à quoi ressemble maintenant ta vie ?
As-tu dans ta vie plus de passions ou bien moins ?
Quels merveilleux moments tu n’as pas vécus ?
Quelles merveilleuses personnes tu n’as pas rencontrées ?
Quelles autres belles situations tu as évitées ?
Regarde dans le miroir et réfléchis un instant : as-tu plus d’estime de toi ? Peut-être moins ?
Que penses-tu de toi ?  Quel est ton avis à ton sujet ?

Laisse les perceptions et les représentations de toi que tu vas créer en réponse à ces questions, devenir très claires et nettes dans ton esprit. Laisse-toi ressentir les perceptions et les pensées qui accompagneront ces images.

4. Puis, imagine ta vie dans 3 ans à partir du moment où tu n’es pas passé à l’action. De la même façon, je t’invite à répondre à toutes ces questions. Idem pour les périodes de 5, 10 et 15 ans.

5. La dernière image de toi sera au moment de la fin de ta vie. Tu as quatre-vingt, quatre-vingt-dix ans ou peut-être même plus. Regarde maintenant en arrière, sur l’ensemble du parcours de ta vie. Rappelle-toi  exactement de ce moment précis,  lorsque tu devais passer à l’action mais tu ne l’as pas fait. Et une fois de plus, répond à toutes ces questions. Comment tu te sens maintenant en sachant qu’à l’époque tu aurais pu faire, tout simplement, cette petite chose, cette tâche planifiée depuis si longtemps et qui aurait pu avoir un grand impact sur ta vie ?

6. Maintenant, ouvre les yeux, et pendant une minute, pense à quelque chose de complètement différent. C’est le moment de passer à la seconde phase de l'exercice. Imagine la situation du début de l'exercice, sauf que cette fois-ci tu passes à l’action. Tu as fait ce que tu voulais faire. Et maintenant, imagine-toi dans un an à partir du moment où tu es passé à l’action. Commence à imaginer ta vie et comme elle a changé, tant cette décision était pertinente. Imagine combien tu te sens bien, et tous les beaux et merveilleux moments que ce passage à l’action t’a apportés. Je t’invite de faire de même pour les périodes 3, 5, 10, 15 ans ainsi que pour la fin de ta vie, chaque fois en répondant à toutes ces questions comme à la première étape de l'exercice.

Si tu effectues cet exercice consciencieusement et avec engagement, les effets sont immédiats. Il suffira que tu penses à ce que tu auras à faire et tu auras une réaction complètement différente. Il est important que les deux perceptions de vie : l’une après être resté dans l’inaction, et la deuxième après avoir fait agit, soient très claires, nettes et pleines d'émotions. Tu associeras ainsi le plaisir avec l’action et la douleur avec l’inaction.

« Tu ne dois pas être parfait pour commencer, mais tu dois commencer pour être parfait »

Fais donc enfin ce que tu as toujours voulu faire. Tu verras à ce moment-là, combien la satisfaction sera grande quand tu prendras la direction du chemin que tu voulais suivre.

Un voyage de mille li commence par un premier pas, dit un proverbe chinois. Mais  souviens-toi : cet article ne t’apportera rien si tu t’arrêtes à sa lecture sans appliquer des idées qui s’y trouvent ! 🙂

 

Ce contenu a été publié dans + Articles qui ouvrent l'esprit, Bonheur, Succès & Objectifs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à L’intention est dans l’action

  1. oui au conseil de mon coach preferé !!

     

Laisser un commentaire